Chaque événement dans nos vies peut être vu comme une épreuve ou comme un tremplin.

Seule notre mentalité peut nous permettre de tirer profit de toute situation. Une catastrophe sanitaire telle que nous la vivons actuellement est une première dans l’histoire de l’Humanité. Mais dans le choc et la sidération, il faut tout de même rester lucide : il y aura un après.

Tout passe, le meilleur comme le pire. Et si, comme je l’espère, ce coronavirus ne vous a pas atteints physiquement, il a en revanche très certainement eu des répercussions sur votre vie professionnelle. Le confinement ordonné par le Gouvernement le 17 mars 2020 a mis un coup d’arrêt à l’économie, nous plaçant tous face à l’obligation de se contenter de l’indispensable. Et c’est là le premier point positif de cette crise, au point de vue personnel : on se recentre, on se reconnecte à l’essentiel. Le deuxième point est le temps que l’on peut accorder à ce réveil spirituel. Dans la vie de tous les jours, on court, on pense à ses soucis et ce n’est que rarement que l’on décide de prendre le temps de se poser pour être satisfait de ce que l’on a et de ce que l’on est. Mais en temps normal, on pense peut-être plus encore à ce que l’on n’a pas « encore ».

La pandémie actuelle doit nous ouvrir les yeux sur la chance que nous avons. Si vous êtes en train de lire cet article sur votre téléphone ou votre ordinateur, dans le confort de votre appartement ou maison, que vous pouvez chauffer, où vous avez l’eau courante et un frigo bien rempli, vous rendez-vous compte de la chance que vous avez ? Vous faites partie des privilégiés de cette planète. Un pourcentage infime d’êtres humains existants ou ayant existé en ont ou en ont eu autant que vous.

Si vous êtes parmi ceux que le coronavirus a plongés dans l’angoisse, bien que légitime et compréhensible, celle-ci est inutile.

Premièrement elle ne vous fera pas éviter le danger.

Deuxièmement elle vous empêche juste d’être heureux maintenant, ici, dans votre maison chauffée et sécurisée.

Troisièmement elle peut être paralysante et vous empêcher de penser clairement et stratégiquement à la suite.

Même si, au moment où j’écris ces lignes, personne n’est capable de prévoir comment la situation va évoluer, il est tout de même relativement certain qu’un jour ou l’autre cette crise sera derrière nous. Mais comment remettre en marche un pays à l’arrêt ?

Déjà, j’espère que vous avez pu continuer à travailler un minimum, car si ce n’était pas le cas le redémarrage n’en serait que plus lent. Si l’on imagine que nous étions tous en train de courir un marathon lorsque soudain, nous avons été dans l’obligation de nous arrêter… ne serait-ce pas là l’occasion de gagner la course, en continuant de courir sur place pour pouvoir repartir en premier et dépasser ainsi tous nos concurrents ?

Cette pause a priori non désirée peut devenir le tremplin qui changera tout.

Il suffit de le décider. Mettre à profit ce temps pour redéfinir ses objectifs, arrêter de faire ce qui ne marche pas, trouver un nouvel axe de travail, utiliser de nouvelles méthodes (hello le télétravail !), lancer un nouveau produit, contribuer à un meilleur avenir collectif, acquérir de nouvelles compétences…

Tout cela, au moment du déconfinement, concourra à vous placer en tête du peloton, pour les années à venir.

Les formations à distance que je propose au mois d’avril 2020 :

mai, 2020

Merci de m'avoir lue ! Vous pouvez partager cet article à l'aide de ces boutons